SNFOLC

Aller au contenu

Menu principal

L’Ecole de la République
n’est pas une start-up !

Le nouvel AED est arrivé !

Vous trouverez ici le 4 pages du SNFOLC sur la réforme Blanquer du lycée et du baccalauréat

Statut, concours, salaire des personnels, cibles du ministre Blanquer
Lien vers le communiqué du SNFOLC


Assemblées générales partout !

Loin de faiblir, la colère profonde des salariés du public comme du privé, des gilets jaunes comme des stylos rouges s’enracine. Le moins qu’on puisse dire c’est que les allocutions successives du Président de la République les 10 et 31 décembre 2018 confirment sa volonté de poursuivre la réforme des retraites, de la fonction publique d’État, de l’assurance chômage. Il ignore les revendications des salariés, des lycéens, des étudiants et des retraités.




Rassemblement 15 janvier


Le Conseil Syndical National du SNFOLC75 s’est tenu du 19 au 21 décembre. La résolution qui a été adoptée reprend la déclaration de la Commission Exécutive confédérale du 13 décembre :

« La Commission exécutive confédérale, réunie le 13 décembre 2018, considère que la crise actuelle et le mouvement des « gilets jaunes » sont le produit des politiques économiques et sociales menées depuis de nombreuses années privilégiant les revenus du capital au détriment du pouvoir d’achat des salariés et retraités, de la protection sociale et des services publics.
A cela se sont ajoutées les réformes du code du travail, loi travail et ordonnances, détruisant les droits des salariés et affaiblissant la représentation syndicale et la négociation collective.
Dans ce contexte, la Commission exécutive réaffirme avec force les revendications de FO portant sur l’urgence d’une augmentation générale des salaires, pensions et retraites, minimas sociaux, tant dans le privé que dans le public, face aux pertes de pouvoir d’achat subies et accumulées depuis la crise de 2008 par les salariés (…) »


La situation en ce début d’année n’a pas changé.

Hier, suite aux conséquences désastreuses de la réforme du lycée, 30 enseignants du lycée E. Quinet étaient en grève et sont allés au rectorat. Ils exigent le maintien du poste de musique et des heures en philosophie, en lettres, en langue vivante, menacés par le projet de carte des spécialités annoncées fin décembre (voir document joint). Ils sont aujourd’hui en grève et seront reçus demain par le rectorat. Ils revendiquent  également le maintien du poste de CPE.

Cette carte des spécialités sera présentée aux organisations syndicales au CTA, ce mardi 15 janvier. Le SNFOLC75 a donc déposé un préavis de grève à compter de ce jour (voir document joint) et a contacté les autres organisations syndicales pour organiser un rassemblement mardi 15 janvier 2019 au rectorat de Paris.

Le SNFOLC75 appelle les personnels à venir mardi 15 janvier au rectorat pour

·         l’arrêt des suppressions de postes et le rétablissement des postes supprimés

·         l’abandon des réformes en cours : Parcoursup, réformes du baccalauréat et du lycée, projet de loi « école de la confiance ».

Le SNFOLC75 appelle à organiser partout, dans les collèges et les lycées, les assemblées générales pour définir les revendications et décider des moyens d’action, y compris par la grève.

Retourner au contenu | Retourner au menu